Beethoven: l’Amour de l’humanité

 » Divinité, tu vois d’en haut au fond de moi, tu sais que l’amour de l’humanité et le désir de faire du bien m’habitent. »

 » Je ne reconnais en aucun être humain d’autre signe de supériorité que la bonté — là où je la trouve, là est mon foyer. »

 

Beethoven écrit à  Bettina Brentano :  » La musique est une révélation supérieure à toute sagesse et à toute philosophie…Les artistes sont de feu, ils ne pleurent pas… Celui qui a compris ma musique une fois, celui-la doit se faire libre de toutes les misères où les autres se trainent. »

Et, à  propos de lui,  Bettina Brentano a écrit: « Pour tout ce qui regarde l’art, il est tellement un seigneur et si vrai qu’aucun artiste ne peut en approcher. Mais, dans le reste de sa vie, sa distraction est un objet de risée et il est si naïf qu’on peut lui faire faire ce qu’on veut.  « 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Le rôle du grand art, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 331Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>