Yasutani Roshi : Les trois objectifs du zazen

Les trois objectifs du zazen

Les trois objectifs du zazen sont : 1° le développement du pouvoir de concentration (joriki) ; 2° l’Eveil du satori (kensho-godo) ; 3° la concrétisation de la Voie Suprême dans notre vie quotidienne (mujodo no taigen). Ces trois objectifs sont inséparables, mais pour la clarté de mon propos je les traiterai l’un après l’autre.

Le joriki est le pouvoir qui se fait jour lorsque l’esprit a été unifié par la concentration, ce qui est plus que la capacité de se concentrer au sens usuel du terme. C’est un pouvoir dynamique qui, une fois mobilisé, nous rend capables, fût-ce dans les situations les plus imprévues, d’agir sur-le-champ, sans avoir à rassembler nos esprits, et d’une manière parfaitement appropriée aux circonstances. Celui qui a acquis le joriki n’est plus un esclave de ses passions, à la merci de son environnement. Toujours maître de lui-même et des circonstances de sa vie, il est capable d’agir avec une parfaite liberté et une parfaite égalité d’âme.Zen

Les deux premières des cinq sortes de zen dont j’ai parlé sont entièrement conditionnées par le joriki, tout de même que, dans le zen shojo, l’état de mushinjo, c’est-à-dire l’état de suspension de la conscience. Cela dit, si le pouvoir du joriki peut être sans cesse accru par une pratique régulière, il diminuera et finalement s’évanouira si nous négligeons le zazen. Et s’il est vrai que le joriki peut engendrer beaucoup de pouvoir extraordinaire, il n’est pas pour autant capable par lui seul de trancher les racines de notre conception illusoire du, monde.

Le deuxième objectif est le kensho-godo, la faculté de voir notre vraie nature et, en même temps, la nature ultime de l’univers et des « dix mille choses » qui le composent. C’est la compréhension soudaine du fait que « j’ai été complet et parfait dès l’origine ». S’il s’agit d’un kensho authentique, sa substance sera toujours la même, quel que soit celui qui en fait l’expérience, qu’il s’agisse du Bouddha Çakyamuni, du bouddha Amida ou de n’importe lequel d’entre vous. Mais cela ne signifie pas que nous puissions tous connaître le kensho au même degré, car il y a de grandes différences dans la clarté, la profondeur et la perfection de cette expérience. Imaginons un aveugle de naissance qui commence à recouvrer graduellement la vue. D’abord, il ne verra que très vaguement, et seulement des objets proches de lui. Sa vue s’améliorant encore, il distinguera des choses à un mètre ou deux, puis à dix mètres, puis à cent, puis à mille. A chacun de ces stades, le monde extérieur est le même, mais il y a autant de différence dans l’acuité de la vision du sujet qu’entre le charbon de bois et la neige. Il en va de même en ce qui concerne la clarté et la profondeur du kensho.

Le troisième objectif, mujodo no taigen, est la concrétisation de la Voie Suprême, dans notre être tout entier et dans nos activités quotidiennes. A ce stade, nous ne faisons plus de distinction entre la fin et les moyens. Le saijojo correspond à ce stade. Lorsque vous méditez sérieusement, délivrés de votre ego, en accord avec les instructions d’un maître compétent — autrement dit l’esprit pleinement conscient mais libéré de toute pensée, telle une feuille de papier parfaitement blanche — votre nature-de-bouddha s’épanouit, que vous ayez ou non connu le satori. Mais il faut souligner ici que c’est seulement par la véritable illumination que vous appréhendez directement la vérité de votre nature-de-bouddha et que vous percevez que le saijojo, la plus haute forme du zen, est celle qu’ont pratiquée tous les bouddhas.

La pratique du zen bouddhiste devrait viser à ces trois objectifs, car ils sont inséparables. Il y a par exemple une corrélation essentielle entre le joriki et le kensho. Le kensho est « la sagesse naturellement associée au joriki ». Beaucoup de gens peuvent n’être jamais capables d’atteindre le kensho s’ils n’ont commencé par acquérir un certain pouvoir de joriki, car ils risqueraient alors d’être trop impatients, trop nerveux dans leur zazen. En outre, si elle n’est pas renforcée par le joriki, une expérience unique du kensho n’aura pas d’effet appréciable et ne laissera qu’un souvenir vague. Car si, par le kensho, vous avez vu avec l’œil de votre esprit l’unité sous-jacente du cosmos, sans le joriki vous serez incapables d’agir avec toute la force de votre être sur ce que votre vision intérieure vous aura révélé.

De même, il y a corrélation entre le kensho et le mujodo no taigen, qui est la manifestation du kensho dans toutes vos actions. Avec l’illumination absolue {anuttara samyak-samhodhî) nous découvrons que notre conception dualiste et antithétique du monde est fausse et cette compréhension nous révèle le monde de l’Unité, de l’harmonie et de la paix véritable.

La secte Rinzaï incline à faire de l’éveil au satori le but ultime du zazen, sans insister sur le joriki et le mujodo no taigen. La nécessité d’une pratique poursuivie après l’illumination se voit ainsi minimisée et l’étude des koans, n’étant plus appuyée sur le zazen et à peine mêlée à la vie quotidienne, devient un jeu intellectuel au lieu d’être un moyen d’amplifier et d’affermir l’illumination.

D’autre part, si la méthode recommandée aujourd’hui par les autorités de la secte Soto insiste officiellement sur le mujodo no taigen, elle met surtout l’accent sur le joriki, lequel, je l’ai déjà dit, perd de sa force et finalement disparaît si l’on ne pratique pas régulièrement le zazen. La position actuelle de la secte Soto, selon laquelle le kensho n’est pas indispensable et selon laquelle il suffirait d’accomplir ses activités quotidiennes sans perdre de vue l’Esprit-du-Bouddha, est spécieuse, car sans le kensho on ne peut vraiment savoir ce qu’est cet Esprit-du-Bouddha.

Ces récentes divergences de vues au sein des deux sectes ont malheureusement affecté la qualité de l’enseignement du zen.

Extrait de l’ouvrage de Philip Kapleau Les Trois Piliers du Zen

Cette entrée a été publiée dans Bouddhisme Mahayana, L'effort juste, La compréhension juste. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 361Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>