Trouver l’Eternité en soi : une plongée verticale dans le présent

Une plongée verticale dans les profondeurs de soi-même

gouffre balaa 1

Ordinairement, l’être humain ne sait pas ce que signifie être réellement conscient dans le présent. Le présent n’a pratiquement aucune signification pour lui, car son existence se déroule dans des moments très fragmentés et changeants ; tantôt il est perdu dans les souvenirs douloureux ou agréables du passé, tantôt il se projette dans l’anticipation de ce que le futur lui réserve comme soucis ou plaisirs. Ainsi, l’Éternité  — si jamais il y pense — se situe pour lui quelque part dans un avenir inconcevablement lointain. Comme sa vie se déroule sans cesse dans le mouvement ininterrompu du temps, il n’existe, pour ainsi dire, pas. Il vit dans un état de projection constante de ce qu’il va faire d’un instant à l’autre.

L’Éternité ne doit pas être imaginée comme s’inscrivant dans le mouvement linéaire d’un temps sans fin ; elle ne peut être appréhendée que par une plongée verticale dans les profondeurs de soi-même. Autrement dit, il s’agit d’une plongée verticale dans le présent.

C’est la raison pour laquelle l’aspirant doit d’autant plus cher­cher à comprendre ce que signifie pour lui d’avoir la connaissance consciente de lui-même dans le présent. Ce retour vers lui-même, qui se produit après un long ou court moment d’absence intérieure, est véritablement la clé pouvant l’aider à saisir où se situe l’Éternité pour lui, car il réalisera que, chaque fois qu’il redevient conscient de lui-même, il est ramené au présent.

Il existe donc un lien indissoluble entre le fait d’être conscient de soi-même et le présent, car Être et Éternité sont inséparables. Mais, pour comprendre l’Éternité, il faut d’abord pouvoir Être.

Or, Conscience et Être sont indissociables ; en d’autres termes, Conscience et Être forment un tout. Aussi, lorsque le chercheur est réellement conscient de lui-même, il ne peut, en même temps, que se sentir conscient d’Être. Et, à l’inverse, il ne peut y avoir “Être” en lui s’il n’est pas conscient de lui-même dans le présent.

Edouard Salim Michael  – Les Fruits du chemin de l’Eveil, chapitre 7

Cette entrée a été publiée dans La compréhension juste, La perception du temps et le présent éternel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaire sur Trouver l’Eternité en soi : une plongée verticale dans le présent

  1. hassina dit :

    un remerciement eternel a salim michael.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 361Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>