Satipattahana Sutta : Grand Discours sur l’Etablissement de l’Attention

Ainsi ai-je entendu: en ce temps là, le Bouddha demeurait parmi les Kuru, à Kammāsadamma, ville marché du peuple Kuru.

Là, le Bouddha s’adressa aux moines :  » Bhikkhus ! ”
 » Oui, Vénérable ! ” répondirent les moines. Et le Bouddha parla ainsi :

Moines, ceci est la seule voie pour la purification des êtres, pour transcender peines et chagrins, pour éteindre souffrance et insatisfaction, pour avancer sur la voie juste, pour réaliser le Nibbāna : les quatre fondements de l’attention.

bouddha-gautama-dora-pi-16677-bigb-11a_1400_1400_defined

Quels sont ces quatre fondements ? Voici :

- Un bhikkhu demeure dans la contemplation du corps dans le corps, ardent, avec claire compréhension, observant attentivement et ayant écarté la convoitise et les soucis envers le monde.
– Il demeure dans la contemplation des sensations dans les sensations, ardent, avec claire compréhension, observant attentivement et ayant écarté la convoitise et les soucis envers le monde.
– Il demeure dans la contemplation de l’esprit dans l’esprit, ardent, avec claire compréhension, observant attentivement et ayant écarté la convoitise et les soucis envers le monde.
– Il demeure dans la contemplation des objets mentaux dans les objets mentaux, ardent, avec claire compréhension, observant attentivement et ayant écarté la convoitise et les soucis envers le monde.

…/

Ceci est la Noble Vérité de la Voie menant à la Cessation de la Souffrance.
Ainsi il demeure, contemplant les objets mentaux dans les objets mentaux intérieurement.
Ainsi il demeure, contemplant les objets mentaux dans les objets mentaux extérieurement.
Ainsi il demeure, contemplant les objets mentaux dans les objets mentaux intérieurement et extérieurement.
Il demeure contemplant l’apparition des objets mentaux.
Il demeure contemplant la disparition des objets mentaux.
Il demeure contemplant l’apparition et la disparition objets mentaux.
La conscience : ” Ce sont des objets mentaux” est établie en lui dans la simple mesure nécessaire à la connaissance et à l’observation attentive. Ainsi il demeure libéré, ne s’attachant à rien dans le monde.

C’est ainsi qu’un bhikkhu demeure contemplant les objets mentaux dans les objets mentaux des Quatre Nobles Vérités.

En vérité quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant sept ans, peut espérer l’un de ces deux résultats : la Connaissance Suprême ici et maintenant ou, s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour (anāgāmi).

Mais pourquoi parler de sept ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant six ans, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de six ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant cinq ans, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de cinq ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant quatre ans, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de quatre ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant trois ans, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de trois ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant deux ans, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de deux ans ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant un an, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler d’une année ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant sept mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de sept mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant six mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de six mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant cinq mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de cinq mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant quatre mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de quatre mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant trois mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de trois mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant deux mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler de deux mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant un mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler d’un mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant un demi mois, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


Mais pourquoi parler d’un demi-mois ? Quiconque pratique ces quatre établissements de l’attention de cette manière pendant sept jours, peut espérer l’un de ces deux résultats: la Connaissance Suprême ici et maintenant, ou s’il y a encore un reste d’attachement, l’état de non-retour.


C’est pourquoi il est dit:

” Ceci est la seule voie pour la purification des êtres, pour transcender peines et chagrins, pour éteindre souffrance et insatisfaction, pour avancer sur la voie juste, pour réaliser le Nibbāna, à savoir les quatre établissements de l’attention. “

Ainsi parla le Bouddha. Ravis, les bhikkhus se réjouirent des paroles du Bouddha.

Extraits du Dhamma de la forêt

Cette entrée a été publiée dans Bouddhisme Theravada et méditation Vipassana, La compréhension juste. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 331Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>