Salim Michael: Ne pas se décourager dans sa méditation

Le chercheur doit, dès que possible, en venir à comprendre, avec la totalité de lui-même, que rien dans cette forme d’existence ne pourra jamais lui procurer le bonheur durable ni la paix de l’âme auxquels il aspire. Quels que soient les triomphes spectaculaires dont il peut parfois jouir extérieurement, tous auront leur apogée et leur déclin. Tôt ou tard, il ne restera rien de ces succès et de ces plaisirs terrestres, sinon quelques faibles souvenirs épars ; et le temps viendra où même ces lointaines réminiscences s’évanouiront également, avec l’aspirant lui-même, dans ce mystérieux vide cosmique, lorsque la flamme de sa vie physique vacillera et s’éteindra.

Aussi, le seul succès valable est-il la découverte de l’Ineffable en soi et la victoire finale sur soi-même. Or, cet ultime accomplissement implique une vie d’efforts assidus et répétés pour s’établir dans un état de conscience de soi qui n’est pas habituel, au moyen de divers exercices spirituels et de la pratique de la méditation…

Par ailleurs, le chercheur ne doit jamais se décourager en raison des difficultés qu’il peut rencontrer au commencement dans sa méditation et ses autres pratiques spirituelles. Même si, parfois, il peut lui sembler qu’il n’avance pas du tout, il ne doit, à aucun moment, abandonner ses luttes ni relâcher ses efforts.

Il doit réaliser que, dans ce domaine plus que dans tout autre, aucun effort n’est jamais perdu s’il est effectué avec une profonde sincérité et avec respect envers ce qu’il cherche. Tandis qu’il lutte pour méditer, il peut, sans le savoir, accumuler en lui une réserve de certaines énergies subtiles et il ne peut pas savoir quand il est sur le point de dépasser un certain seuil en lui-même et de faire la découverte suprême qu’il attend si ardemment.

Or, en se décourageant rapidement et en ne persévérant pas dans ses tentatives, il risque de laisser passer une précieuse opportunité, à l’instant même où il allait découvrir ce qui est d’une importance capitale pour lui.

Edouard Salim Michael, La Voie de La Vigilance Intérieure chp 48

Cette entrée a été publiée dans L'effort juste, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 361Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>