Le cerveau et ses automatismes – vidéo ARTE TV

Une vidéo passionnante sur Le cerveau et ses automatismes

Il faut rappeler que, sur un autre plan, sans jamais s’en douter d’ordinaire, l’aspirant porte dans les profondeurs de son être les souvenirs les plus reculés dans le temps, depuis le début même de la Création et la genèse de l’Univers. Il ne faut pas perdre de vue le fait que son corps est constitué d’éléments venus de l’espace, issus d’explosions d’étoiles gigantesques, et que, d’une manière qui dépasse l’entendement, chaque atome de son corps recèle en lui la mémoire de tout ce qui est arrivé dans le Cosmos depuis un temps vertigineusement lointain.

Quelles que soient les formules mathématiques, les lois biologiques, les principes de l’harmonie dans la musique, ou toute autre règle gouvernant la Création, que des scientifiques ou des artistes croient avoir découverts, en réalité, sans en être conscients, ceux-ci n’ont fait que s’en rappeler. Sans qu’ils ne le soupçonnent, la mémoire de toutes ces lois était déjà présente en eux, dans chaque atome qui compose leur corps.

Il faut aussi prendre en considération le fait que toutes les extraordinaires découvertes que les êtres humains ont faites jusqu’à présent et toutes celles qu’ils vont faire dans le futur existent déjà, dans leurs moindres détails, en l’Etre énigmatique de l’Eternel — que chaque homme et chaque femme portent mystérieusement en eux à leur insu.

C’est la raison pour laquelle, contrairement à ce qu’il imagine et aime croire, l’être humain n’invente jamais rien.

Il ne fait, d’une manière qui lui demeure inexplicable ordinairement, que découvrir et comprendre des lois et des processus qui existent dans d’autres dimensions. Même les applications pratiques de ses découvertes ne sont que la concrétisation de potentialités qui attendaient les conditions permettant leur manifestation.

Il arrive un moment dans la vie d’un être humain où ce qu’il cherche ardemment à connaître, et qu’il porte à son insu au tréfonds de lui-même, monte soudainement à la surface de son être d’une manière mystérieuse qui lui échappe, et il pense alors l’avoir trouvé, tandis que, sans en avoir conscience, il n’a fait que s’en souvenir.

Il en est de même dans le domaine spirituel. En fait, sans que peut-être il ne le réalise, un maître spirituel se rappelle d’une façon énigmatique les vérités saintes qu’il expose à ses disciples. Il s’incarne en ce monde en apportant avec lui le souvenir de ce qu’il tente de transmettre à ceux qui viennent le voir, en quête de cette Connaissance Divine.

Dans le silence de l’Insondable Edouard Salim Michael

Cette entrée a été publiée dans Bouddhisme et sciences de l'Univers, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 359Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>