Jack Kornfield : on possede bien peu de discipline interieure

Jack-KornfieldPour progresser dans notre pratique, nous devons choisir un moyen systématique de développer notre attention et nous y consacrer totalement. Faute de quoi, nous dériverons comme un bateau sans gouvernail. Pour apprendre à nous concentrer, il nous faut sélectionner une prière ou une méditation, puis nous engager fermement sur le chemin qu’elle nous indique, avec la détermination de travailler à notre pratique jour après jour, quoi qu’il arrive. La plupart des gens n’y parviennent pas facilement : ils voudraient que leur vie spirituelle leur rapporte des bénéfices immédiats, et si possible, cosmiques. Mais a-t-on jamais maîtrisé un des arts majeurs en une nuit ? Le fruit de tout entraînement approfondi est directement proportionnel à l’énergie que nous y consacrons.

Considérez les autres arts, la musique par exemple. Combien de temps faut-il pour apprendre à bien jouer du piano ?…. Si on veut maîtriser suffisamment cet art pour bien jouer, () il faudra persévérer dans cette discipline avec opiniâtreté… L’art spirituel ne requiert rien de moins — peut-être même exige-t-il davantage — mais, si on le maîtrise, on devient le maître de soi-même et de sa propre vie. On apprend le plus humain de tous les arts, celui de se relier à son soi le plus authentique…

L’apprentissage de l’art de la méditation est certainement frustrant au début. Quand le mental vagabonde et que le corps ressent la tension qu’il a accumulée et cette fébrilité qui lui est devenue habituelle, on est bien obligé de reconnaître qu’on possède après tout bien peu de discipline intérieure, de patience ou de compassion…

C’est l’art de la concentration qui permet d’atteindre tous les royaumes et états de conscience traditionnels décrits dans les écrits mystiques et spirituels du monde entier.

Certains peuvent trouver ennuyeuse, voire d’une utilité discutable, la tâche qui consiste à revenir des centaines ou des milliers de fois à l’état de méditation. Mais combien de fois nous sommes-nous absentés de la réalité de notre vie ? Peut-être un million ou dix millions de fois ! Si nous voulons nous éveiller, il nous faudra trouver le moyen de revenir au présent de tout notre être, avec notre entière attention.

Une des clés de l’art de la concentration consiste en la culture d’un profond intérêt pour notre pratique spirituelle. La stabilité est entretenue par le degré d’intérêt que nous portons à notre méditation.

La concentration allie un intérêt total à la finesse de l’attention, qu’il ne faut pas confondre avec un état d’impassibilité ou de détachement.

Il faut un océan de patience pour pratiquer régulièrement un entraînement spirituel parce que notre envie d’être ailleurs est une habitude bien ancrée. Nous nous sommes détournés du présent pendant tant de temps, voire tant de vies… »

 La profonde ouverture requise par une vie spirituelle authentique nécessite un courage et une force immenses, l’esprit du guerrier, en quelque sorte. Mais cette force du guerrier se trouve dans le coeur. Il nous faut de l’énergie, un sens de l’engagement et du courage pour ne pas fuir notre vie ou l’habiller d’une quelconque philosophie, matérialiste ou spirituelle. Il nous faut un coeur de guerrier pour affronter sans détours notre existence, nos peines et nos limitations, nos joies et nos possibilités. Ce courage nous permet d’inclure tous les aspects de notre vie dans notre pratique spirituelle. 

Périls et promesses de la vie spirituelle

Cette entrée a été publiée dans L'effort juste, La compréhension juste, Le pouvoir de l'attention et de la méditation. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 361Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>