Héraclite – Plotin : Le Tout et le non-être

L’être humain doit être en éveil permanent pour répondre à l’appel divin qui se renouvelle à tout instant.  Héraclite

« Dieu est là, présent à qui peut le toucher, absent pour qui en est incapable «    Plotin

« Et pourtant, déjà auparavant, tu étais Tout, mais parce que, précisément, quelque chose s’était ajouté à toi en plus du Tout, tu étais devenu moindre que le Tout par cette addition même. Car cette addition n’était pas une addition appartenant à l’ordre du Tout  (qu’ajouterait-on en effet à ce qui est Tout ?), mais une addition qui était addition de non-être.

Devenu « quelqu’un », et précisément par une addition de non-être, on n’est plus le Tout, sauf si l’on rejette le non-être . Tu t’agrandis donc en en rejetant tout ce qui est autre que le Tout et, si tu rejettes cela, le Tout te sera présent.

Mais, s’il t’est présent lorsque tu rejettes cela, et s’il ne t’apparaît pas lorsque tu restes avec les choses particulières, c’est que le Tout n’a pas besoin de venir pour être présent : s’il n’est pas présent, c’est que c’est toi qui t’es éloigné. Et si tu t’es éloigné, ce n’est pas de lui que tu t’es éloigné alors — car il est toujours présent — mais, alors qu’il est présent, tu t’es tourné dans la direction opposée. « (Ennéades, traduction Pierre Hadot, Plotin ou la simplicité du regard folio essais p. 68)

Cette entrée a été publiée dans La compréhension juste, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 359Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>