Edouard Salim Michael : Une autre perception du temps

10007523486_abda3d86d7_z

S’il existe dans le Cosmos une planète dont la vitesse de rotation autour de son soleil est largement supérieure à celle de la Terre, et si cette planète est habitée par des êtres dotés d’intelligence, vu la rapidité avec laquelle doivent se succéder leurs quatre saisons, leurs conditions d’existence doivent être tellement différentes de celles de la Terre que ce qui est considéré chez eux comme étant la réalité serait impensable pour les êtres humains ; et, réciproquement, il serait impossible aux êtres peuplant cette planète de concevoir les conditions de vie qui prévalent sur Terre, car, dans les deux cas, les habitants respectifs de ces deux planètes sont inévitablement, et d’une façon qu’ils ne peuvent appréhender, conditionnés par la manière dont le temps se déroule chez eux.

Toutefois, si, parmi les êtres qui vivent sur ces deux planètes, il s’en trouve qui, suite à une pratique spirituelle intense, sont arrivés à mourir à leur individualité ordinaire qui est soumise au temps, ils atteindront un tout autre plan d’être à partir duquel il leur sera possible de reconnaître la Réalité Ultime, et alors, le Temps — qui était la cause de la différence dans leur manière de concevoir l’existence — n’existera plus. Ils éprouveront la même expérience, dans un Présent Éternel.

Il en est de même pour les différents peuples de la Terre ; aussi longtemps qu’ils demeurent enfermés dans leurs conditionnements culturels et leurs croyances, ils ne peuvent faire autrement que regarder leurs coutumes et leur façon de penser comme étant la seule réalité concevable, et, par conséquent, rejettent, même avec violence, celles des autres. Mais si, parmi eux, certains trouvent la force de fournir les efforts nécessaires pour atteindre l’illumination et parviennent à reconnaître, par une expérience intérieure irréfutable, la Vérité Suprême, alors, ils dépassent la barrière des divergences d’opinions, des oppositions, des contradictions et, par conséquent, de la dualité elle-même. Ils ne connaîtront plus que la seule et unique Réalité, au delà du temps et du tangible.

Il est ainsi possible de comprendre que, quelles que soient les formes de vie que des êtres dotés d’une certaine capacité d’intelligence puissent revêtir dans le Cosmos — si étrangères que ces formes puissent paraître aux humains —, du moment où ils auront acquis un niveau de conscience suffisamment élevé pour leur permettre d’accéder à l’illumination, ils expérimenteront tous la même Réalité dans toute sa Vérité.

S’éveiller, une question de vie ou de mort, chap. 2

Cette entrée a été publiée dans La perception du temps et le présent éternel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 331Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>