Beethoven : Ce qui lui permet de grandir


Après la disparition de Beethoven, on a trouvé sur sa table cette étonnante prière : « Mon Dieu, ne te lasse pas de me pousser à me perfectionner. »

« Ce qui permet à Beethoven de grandir, d’utiliser les obstacles mêmes, et de les vaincre pour l’essentiel, c’est qu’il croit à la volonté. Beethoven est non seulement un homme dont la volonté s’affirme à chaque instant au plus haut degré, mais un homme pour qui la volonté est le premier facteur, et peut-être le principal intérêt de la vie. (..)
Pour lui, la lutte est la donnée fondamentale de la vie, et le héros est celui qui, acceptant cette donnée fondamentale, assume le combat de la vie jusqu’à la victoire. Cette victoire n’est pas nécessairement le succès, l’obtention du but proposé, mais de n’avoir jamais renoncé au combat ni reculé dans la bataille. »
Jean et Brigitte Massin : Ludwig van Beethoven

« C’est là justement une tendance du Destin que de pétrir en des formes tragiques la vie des grands hommes. Il essaie le meilleur de ses forces sur les plus robustes, dresse en face de leurs projets l’absurdité des contingences, influe sur leur destinée par de mystérieuses allégories, leur barre la route afin de les rendre forts où il faut qu’ils le soient. »
Stefan Sweig

Cette entrée a été publiée dans L'effort juste, Le rôle du grand art, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

8 359Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>